L’ESS en quelques mots

l’ ESS un secteur porteur de croissance et de développement : 

« Le concept d’Économie sociale et solidaire communément nommé l’ ESS, désigne des organisations, associations, coopératives, mutuelles, fondations, fonds de dotation, syndicats ou des entreprises commerciales bénéficiant de l’agrément ESUS.

En effet, leurs activités sont fondées sur un principe de solidarité et d’utilité sociale. Par ailleurs, elles se définissent comme des groupements de personnes et non de capitaux, porteuses d’un projet collectif.  Souvent, elles mettent en œuvre des projets innovants qui concilient intérêt collectif et activités économiques répondant aux besoins des populations et des territoires. Près d’un français sur deux adhère à une association.

Ainsi, plusieurs principes communs reposant sur des valeurs de solidarité, liberté et égalité, les regroupent : lucrativité limitée, libre adhésion, gestion démocratique et participative, utilité collective ou utilité sociale du projet, et mixité des ressources (subventions, dons, cotisations, travail bénévole…). En France en 2015, plus de 12,5 millions de bénévoles s’impliquent dans les associations.

 

 

Ces organisations adoptent des modes de gestion démocratiques et participatifs. C’est pourquoi, elles encadrent strictement l’utilisation des bénéfices qu’elles réalisent : le profit individuel est proscrit et les résultats sont réinvestis. Leurs ressources financières sont en partie publiques.

Sans pour autant verser dans l’angélisme, car certains secteurs d’activité connaissant des difficultés (concurrence accrue, incertitudes financières…), mais les chiffres confirment l’ESS comme une véritable force pour notre pays ; la part de l’ESS dans l’emploi en France passe de 10,3 à 10,5 % en 2015.

L’ESS représente ainsi 13,9 % de l’emploi privé,  soit 2,37 millions de salariés en France, répartis dans 221 325 établissements. Les effectifs les plus importants interviennent dans les domaines de l’action sociale, des activités financières et d’assurance, de l’enseignement et de la santé.

En effet,  plus de 90 % des clubs de sport sont de l’ESS, essentiellement des associations. Plus de 15 millions de licences sont distribuées par les différentes fédérations sportives. La moitié des établissements d’accueil de jeunes enfants (crèches, haltes-garderie…) relèvent de l’ESS.

Loi n° 2014-856 du 31 juillet 2014 relative à l’économie sociale et solidaire 

Loi ESS – Calendrier des dates d’entrée en vigueur des principales mesures – publié le 11-02-2015

Plus d’infos : Le portail de l’Économie et des Finances

Les données chiffrées : Panorama de l’économie sociale et solidaire en France